Aujourd'hui :

lundi 26 février 2024

Le journal des étudiantes et étudiants de Lyon 3

WASHINGTON DC

Dans un pays comme les États-Unis d’Amérique, où le capitalisme est omniprésent, l’accès à l’apprentissage est traité de la même façon que tout autre bien à vendre. 

Cela est notamment visible dans les universités. En effet, les frais de scolarité y sont aux alentours de $40 000. Cependant, ce n’est pas le seul domaine affecté par cette capitalisation de l’accès à l’apprentissage. Le monde de la culture est aussi impacté, considérant que la fourchette moyenne pour un billet de musée pour adulte est entre 10 et 30 dollars. 

Ce phénomène est susceptible de créer des inégalités d’accès à l’information et à la culture entre les différents groupes de la population étasunienne. Pour un pays avec une histoire si riche et complexe, et une culture si métissée, la problématique de la démocratisation de l’accès à ces informations, ces découvertes est capitale. 

Dans cet environnement, Washington DC représente une oasis. En effet, étant un concentré de multiples organisations politiques, la ville porte en elle une riche histoire ainsi qu’un poids culturel et institutionnel. Dans ce carré d’à peine plus de 16 kilomètres de côté se trouvent aussi plus de soixante-dix musées dont une cinquantaine gratuits. 

Entre autres pépites incontournables de cette ville, nous trouvons à Washington DC le Lincoln Memorial. Cet édifice rend hommage au seizième président des États-Unis, en positionnant une statue de plus de cinq mètres de hauteur le représentant à la fois ferme et compatissant. De part et d’autre de cette chambre centrale, dans laquelle Lincoln est assis, se trouvent de plus petites chambres, dans lesquelles sont inscrits ses deux discours les plus connus, à savoir, son discours d’inauguration lors de sa seconde élection, et le discours de Gettysburg. Martin Luther King Jr. y a notamment fait son discours clé «I have a dream», appelant le peuple américain à lutter contre la ségrégation en 1963, soulignant l’importance symbolique du lieu. Ce monument emblématique a fêté son centenaire l’an dernier et continue de rappeler, encore et toujours, dans ce pays prêchant la liberté individuelle, l’importance de la tolérance et du respect des droits de chacun. 

Un autre monument emblématique symbolisant le pouvoir présidentiel est la Maison Blanche. C’est  la résidence de chaque président durant la durée du mandat. C’est aussi leur lieu de travail, un lieu où les décisions les plus importantes du pays sont prises. Ce lieu, si riche d’histoire, de symboles et de pouvoir ouvre ses portes au public, pour permettre aux citoyens américains de voir les coulisses d’une vie dont tant d’enfants disent rêver. Cela permet de donner un soupçon de réalité au rêve de tous ceux qui passent la porte de cette fameuse demeure. 

Continuant dans le domaine des monuments politiques qui proposent des visites en parallèle de leur activité, le Capitol, le siège du Congrès, est également ouvert aux visiteurs. L’architecture évolutive de ce bâtiment a accompagné le développement du pays tout au long de son histoire. En effet, une vingtaine d’années après le début de sa construction en 1793, le bâtiment a été brûlé pendant la guerre de 1812, une deuxième guerre d’indépendance contre l’Angleterre. Ensuite, au fil de l’agrandissement de la nation, ce monument a été étendu, pour faire place aux représentants des nouveaux États, et aux nouveaux sénateurs. Visiter ce monument vivant est donc une belle opportunité d’acquérir plus d’informations à la fois sur l’histoire du pays et sur son fonctionnement démocratique. 

Étant donné que la ville indépendante de Washington accueille la majorité des institutions politiques du pays, il est cohérent qu’un grand nombre de ses monuments soit axé autour de ce domaine. Ce n’est cependant pas le cas de tous. En effet, dans un tout autre secteur, le musée national de l’air et de l’espace est lui aussi gratuit. C’est un des musées les plus visités au monde. Il comporte plus de 60 000 artéfacts et autres objets d’archive. C’est un concentré d’informations scientifiques impressionnant, permettant d’en apprendre plus sur une variété de domaines, tels l’aviation ou l’astronomie. Ses expositions peuvent tout autant convenir aux adultes qu’à un jeune public. Il permet donc de favoriser la démocratisation de l’accès à l’information. 

Ces quelques musées et monuments sont les étincelles du diamant qu’est la ville de Washington DC. Néanmoins, à l’échelle du pays, il reste encore un long chemin à parcourir afin que la connaissance soit plus accessible à tous. Pour un si beau pays, si riche de diversité, de cultures et de valeurs, la démarche vers un accès plus libre à l’information pourrait être le nouvel élan d’une lutte contemporaine pour plus d’équité sociale.

 

Sources :
Partager cette publication :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp