Aujourd'hui :

dimanche 21 avril 2024

Le journal des étudiantes et étudiants de Lyon 3

Voyage au Canada en 2017

Salut ! Pour alimenter cette fabuleuse rubrique voyage, je me suis dit que j’allais vous parler de mon voyage au Canada en 2017. Je suis partie à Bracebridge, à deux heures de Toronto avec ma classe, quand j’étais en seconde, pendant la période de la Toussaint. Une opportunité assez stylée, j’avoue, surtout quand t’as 14 ans et que t’as jamais trop quitté la pampa à vingt minutes de Lyon. C’était beaucoup de sous, mais c’était clairement le plus beau voyage de ma vie, surtout que j’ai eu le droit d’avoir une famille d’accueil à l’image du Canada, c’est-à-dire super sympa. J’ai eu la chance de partir pendant les vacances de la Toussaint, pile au moment où l’Ontario passe à l’été indien. Pour ceux qui n’ont aucune idée de quoi je parle, c’est en gros le moment où les arbres (très présents au Canada) arborent leur plus belles couleurs. En bref : ça donne des paysages très très chouettes. On ajoute un beau contraste avec les centaines de lacs de la région, et un magnifique soleil qui nous a suivi quasi tout du long, et on était vraiment dans un rêve. J’ai dû prendre un milliards de photos, je vous ai d’ailleurs laissé une petite flopée sympa dans le diaporama pour que vous vous rendiez compte de la beauté du pays.

 

On a également pû fêter Halloween là-bas, et autant vous dire que Halloween au Canada, 

c’est vraiment pas le même délire qu’en France. Absolument toutes les maisons sont décorées, et on prend le choix de son costume très très au sérieux, même au lycée (ma correspondante m’avait même dit : “tu sais il n’y a pas d’âge pour fêter Halloween ici, souvent même les adultes participent au Trick Or Treat”). C’était génial mais on a failli faire une overdose de sucre (comme une impression que les bonbons Américains contiennent deux fois plus de diabète qu’en Europe). Je vous laisse d’ailleurs admirer la magnifique citrouille que j’ai pû “carve” pour l’occasion, à peine flippante (j’essayais en fait de reproduire un Bitmoji d’un pote, le résultat n’était pas très probant).

J’ai eu l’occasion de tester une boisson typique du Canada/Etats-Unis, le Cream Soda : pour faire simple, vous voyez de la crème fraîche pétillante ? Ca avait globalement le même goût sauf que ça avait l’aspect d’un soda, tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Assez bizarre dit comme ça, mais au final c’était très bon. Vu que j’étais à Toronto, j’ai pû tester la fameuse poutine canadienne,

et c’était également un vrai délice. Le principe, c’est d’avoir une barque/barquette (selon la faim) de frites, avec du cheddar et du “gravy”, une sauce épaisse à base de jus de viande. De quoi bien passer l’hiver, donc.

Niveau nourriture, de manière générale, on se fait en effet assez plaisir : j’ai pû tester un burger tout simple, à base d’effiloché de porc, d’un peu de chou rouge et de moutarde dans la grande halle de Toronto (le paradis si comme moi vous adorez la nourriture, des kilomètres carrés entiers où des commerçants vendent des fruits, des légumes, des spécialités, des smoothies, de tous les horizons, des Canadiens comme des étrangers), peut-être le meilleur burger que j’ai pû tester. Il y a en revanche un truc un peu déconcertant, c’est le système de taxes. En gros, chez nous quand on paye quoi que ce soit, dans un magasin par exemple, la TVA est déjà incluse dans le prix. Là-bas… Non. Donc non seulement tu dois convertir le prix annoncé en dollars canadiens en euro, mais en plus tu dois ajouter la taxe, qui s’élève entre 5 et 15% selon les régions que vous visitez au Canada. C’est un peu la galère au début, c’est une habitude à prendre ! 

 

J’ai eu la chance de visiter les chutes du Niagara également, avec ma correspondante et son papa. Il y a les chutes, qui font la frontière entre l’Ontario et New York (l’Etat américain, je précise), qui sont juste magnifiques : c’est grandiose, j’ai retenu d’ailleurs une petite fun fact : chaque seconde se déversent environ un millions de baignoires en volume d’eau (c’est beaucoup). Un peu plus loin, on a une sorte de Las Vegas avec que des mini jeux et des stands pour manger (un peu attrape touriste mais c’était très très amusant, j’ai shooté dans des zombies en réalité virtuelle sur un siège qui bougeait). 

Je suis aussi allée voir un match de hockey, où le papa dema correspondante me décrivait les règles 

et chacune des équipes nationales (avec un avis très très objectif bien sûr). C’est un peu comme le foot chez nous, il y a beaucoup d’hommes qui gueulent dans les gradins, sauf qu’à la place d’un paquet de chips on mange une poutine (j’en ai mangé beaucoup).

 

A l’exception du week-end qui était dédié à un temps en famille avec les correspondants, en semaine on allait au lycée. J’ai pû suivre des cours avec ma correspondante, et donc rencontrer d’autres élèves canadiens qui ne pouvaient malheureusement pas participer à l’échange, du coup c’était chouette car ils étaient très curieux ! J’ai pû rencontrer des gens vraiment très accueillants, très fiers de leur pays et de leur culture et qui n’avaient qu’une envie : la partager avec nous. On a pû avoir des échanges très intéressants sur nos différences culturelles, c’était vraiment impressionnant vu notre âge qui pouvait suggérer que certains seraient plus timides notamment à cause de la barrière de la langue. Grâce à ma correspondante, je connais la chanson de Mary Poppins en anglais par cœur (j’ai galéré, mais vous auriez dû voir sa fierté quand j’ai enfin pu la faire en entier).

 

Mon truc préféré de tout le voyage : les Tim Hortons. Ce sont des petits shops, où on peut acheter une petite pâtisserie (surtout des donuts) et une boisson. Ce genre de cafés, on en trouve autant que des pharmacies en France. VRAIMENT. Je me suis amusée à compter, et il me semble que j’en ai croisé pas moins de 20 différents. En 3 semaines en restant dans la même région, ça fait beaucoup. Ils ont une spécialité là-bas, qui s’appelle les Timbits (littéralement : les bouchées de Tim. Un peu moins stylé en français). C’est en bref le centre du donut, qu’ils utilisent pour faire des mini beignets. Mon parfum préféré : sucre et cannelle, je recommande à 100% !

 

Ainsi, je pense que je met bien la note de 21/20 au Canada. Les gens sont adorables, la gastronomie est exceptionnelle et les paysages époustouflants. Je pense que c’est chouette d’y aller en toute saison, après prévoyez bien les pneus neige si vous décidez d’y aller en hiver, car là-bas ça ne rigole pas (ils peuvent avoir jusqu’à -30 à certains endroits, pour vous donner un ordre d’idée, c’est comme vous mettre à poil dans votre frigo). J’espère que cet article vous aura plû et vous aura donné envie d’y aller 🙂 A la prochaine ! 

Sources :
Partager cette publication :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp