Aujourd'hui :

samedi 28 mai 2022

Le journal des étudiant.e.s de Lyon 3

LoFi : Culture niche d’Internet mais genre à part entière

Les cours ont repris depuis plusieurs semaines déjà et avec les sempiternelles sessions de travail et de révision. Un incontournable de la vie étudiante. Dans ces moments de grande stimulation intellectuelle, on peut compter sur différents compagnons : d’un ou plusieurs amis dans le même besoin, d’une boisson à forte teneur en caféine ou juste d’une musique de fond. Et le Death Métal n’étant pas très propice à la concentration, on aura tendance à se tourner vers une musique plus calme et douce. C’est à ce moment-là que le Lofi entre en scène. 

 

Le Lofi c’est un genre que l’on connaît à peu près tous sans vraiment le connaître. Du moins le grand public est très peu au fait de ses origines et influences. Tout d’abord le terme à proprement parler n’a plus grand-chose à voir avec la définition actuelle. À la base, Lo-Fi, diminutif de « Low Fidelity », désigne un son volontairement de mauvaise qualité se plaçant en opposition au son High Fidelity (Hi-fi) dans les milieux alternatifs à la fin des années 1980. Alors qu’actuellement, il est le diminutif de « Lofi Hip Hop », ce qui nous intéresse aujourd’hui.

 

Les origines du genre remontent aux années 2000, avec comme principale précurseur le DJ et producteur japonais Nujabes. De son vrai nom Jun Seba, il est celui qui posera les bases : des basses hip hop à l’ancienne lentes agrémentées de samples piochant dans du jazz ou des musiques du monde, ainsi que des sons désuets ou évoquant la nature (le son de la mer, le grésillement d’un vinyle ou encore le bruit de la pluie). Malgré une carrière très courte du fait de sa mort prématurée dans un accident, ses différents projets ont énormément marqué le milieu de la production nippone. Il a également pu se construire une certaine renommée dans le domaine de la Japanimation et dans le cœur des otakus. En effet, il est l’un des principaux compositeurs de la bande originale de l’animé Samurai Champloo, sorti en 2004 et véritable succès. L’univers à la fois délirant et mélancolique de la série où s’affrontent des samouraïs de l’Ère Edo sur fond de hip hop collent parfaitement au style de Nujabes qui signe là une bande-son atypique. 

 

La proximité avec le monde de l’animation en particulier japonaise se ressent encore plus de nos jours, il suffit de voir le nombre exponentiel de vidéos Youtube où des sons LoFi sont souvent illustrés par des boucles extraites d’animés, à noter que ce sont souvent des plans d’ambiance tirés d’animés rétros ou de films de Miyazaki. Ou encore les innombrables musiques utilisant des extraits de bandes sons de ces animés. Sans oublier bien-sûr la célèbre LoFi Girl, héroïne de la radio de ChilledCow sur Youtube qui diffuse des sons chill 24 heures sur 24, qui est une véritable icône du genre et un meme Internet accumulant plus de 200 millions de vues. Cette jeune fille constamment en révisions a été créée en 2018 par l’artiste colombien Juan Pablo Machado suite à un appel d’offre de la chaîne alors à la recherche d’un design original qui ne soit pas sous licence. La Lofi Girl se prénomme Jade et est inspirée du personnage de Shisuku dans le film Si tu tends l’oreille des Studios Ghibli. Le casque sur les oreilles, attablée à son bureau, elle travaille, encore et toujours, dans le fond de l’image on distingue les collines de la Croix-Rousse, en hommage à la ville d’étude de Juan Machado : Lyon. Le genre est donc intimement lié à l’animation et la culture otaku. Mais il est aussi très lié à Internet où il s’est principalement développé.

 

Car si le genre a gagné en popularité dans les années 2010, c’est grâce à Internet et les plateformes audio comme Soundcloud ou les artistes comme les amateurs peuvent partager leurs morceaux et même en remixer d’autres en étant totalement indépendant. Bien que les bases posées par Nujabes persistent toujours, la palette de samples se diversifie avec des références plus variées et actuelles, comme les chansons de l’énigmatique Shiloh Dynasty. Une autre influence notable ce sont les rappeurs Soundcloud, les thématiques très centrées sur les émotions négatives se mariant encore une fois très bien aux instrus. L’exemple le plus célèbre et le plus parlant étant XXXTentacion qui en a fait sa marque de fabrique au début de sa carrière. Le hip hop et le rap ces dernières années se sont en retour beaucoup inspirés des codes du Lofi, on peut citer Ghildish Gambino aux Etats Unis ou même dans une certaine mesure PNL en France. 

 

C’est donc ça le LoFi, une contre-culture niche de geeks comme il en existe tant d’autres. Pourtant ces derniers temps, celle-ci s’est frayée un petit chemin dans la culture populaire et s’est invitée dans nos playlists. Et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Alors que l’avenir est de plus en plus incertain, le LoFi apparaît comme une bulle de nostalgie, un instant de détente et de contemplation à moitié apaisant, à moitié badant. La pandémie et les confinements successifs amplifiant grandement ce sentiment d’incertitude. Ce genre brille par sa simplicité déconcertante, mais qui cache un répertoire riche de samples de morceaux obscurs et oubliés à redécouvrir. C’est cette simplicité qui le rend si accessible et appréciable par tous les publics. Bien que minimaliste, il en reste pour autant très imagé, on met ses écouteurs et on se retrouve au milieu de la forêt, au bord de la mer, dans l’immensité des montagnes, en plein dans la ville endormie ou encore sous un plaid avec un bon chocolat chaud. 

 

Et c’est pour toutes ces raisons que c’est avant tout le plus fidèle compagnon de l’étudiant car il est comme lui, la tête dans les nuages mais voulant quand même à tout prix rester concentré. Au fond, on est tous cette fille occupée à réviser jour et nuit.

Sources :

Sources de l’article :

  • Vidéos :

Mad Dog, Qui est la Lofi/Study Girl ?- La Chronique Facile (posté le 26/09/2021) : https://www.youtube.com/watch?v=Lvd-F8YzVVM

Le Règlement, La Nostalgie du Lofi (XXXTentacion, Joji, Doxx) (posté le 18/02/2019) : https://www.youtube.com/watch?v=ZIgmHVwcShA&t=13s

Aruarian Music, The Story of Aruarian Dance (posté le 10/05/2017) : https://www.youtube.com/watch?v=HwZ7mfj7_4c

  • Wikipedia:

Lo-Fi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lo-fi

Nujabes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nujabes

Lofi Girl : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lofi_Girl

Sample : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chantillon_(musique)

  • Articles

Aymeric Parthonnaud, YouTube interrompt le live « lofi hip hop radio » et crée une vidéo de 13.165 heures (publié le 27/02/2020) : https://www.rtl.fr/culture/musique/youtube-interrompt-le-live-lofi-hip-hop-radio-et-cree-une-video-de-13-165-heures-7800165078

 

Sources de l’image : Screenshot Youtube, Copyright Lofi.

Partager cette publication :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp