Aujourd'hui :

vendredi 19 juillet 2024

Le journal des étudiantes et étudiants de Lyon 3

Le solo travel

« Voyager seul.e, c’est se découvrir soi-même sans aucune limite. C’est être libre, grandir, et apprendre à s’aimer soi-même » Jeanne, France

L’aventure que représente le « voyage en solitaire » peut parfois réveiller en nous une sincère indécision : tiraillé.es entre l’envie de prendre son envol et partir à la découverte, nombre d’entre nous font face au doute de côtoyer la solitude, ou bien une telle organisation nous semble hors de portée. Cet article s’adresse principalement à toutes les personnes amoureuses du concept, mais qui ne semblent pas trouver la foi en elles pour se lancer. L’objectif est de mettre de la lumière sur cette vaste notion, en sensibilisant à la réalité de ce type d’aventure, tout en partageant mon amour inconditionnel pour ces « voyages avec nous-mêmes ».

« Voyager en solo n’est pas seulement un voyage « physique » vers une destination :  c’est aussi un voyage de l’âme. Derrière chaque personne se cache une histoire, une culture : le solo travel, c’est rencontrer brièvement les bonnes personnes, au bon endroit, au bon moment. » Samer, Liban

L’anglicisme « solo travel » n’est pas, à mon sens, représentatif : voyagez en solitaire et je vous assure que vous serez toujours entouré.es (si tel est votre souhait). À l’inverse, l’expression française « auberge de jeunesse » est à l’image de ce qu’elle sous-entend : un pied à terre où se rencontrent des gens de toute origine, chacun aspirant au même désir de liberté. Il m’arrive de penser que les auberges sont parmi les rares endroits sur Terre où l’on peut pleinement être nous-mêmes, sans aucune restriction. Les visages familiers que l’on croise deviendront des souvenirs dans un bref instant, nos chemins n’ayant que très rarement vocation à nous réunir tous ensemble de nouveau. Les amitiés se créent, des amours naissent, des liens incomparables sont tissés : le moment présent étant à vivre pleinement, chaque personne est consciente de la préciosité des minutes et de l’éphémérité des instants. Parfois, les liens sont tels qu’ils perdurent dans le temps, quitte à se retrouver à l’autre bout du monde bien des années plus tard.

« Voyager seul.e ? c’est prendre du temps pour soi-même. Faire ce que l’on veut. Mais surtout, c’est se découvrir soi-même » Marie-Elia, France 

L’organisation de ce type de voyage peut s’avérer un défi, mais elle est largement faisable. En vérité, il n’y a aucune règle, la beauté réside en ce que chacun.e dispose de la liberté de donner à son voyage un parfum unique. Chaque aventure sera différente : parfois, vous partirez en planifiant chaque minute, le programme du jour étant anticipé de sorte à rentabiliser chaque instant. Il arrivera aussi que l’on veuille profiter de l’aventure sans s’encombrer l’esprit : rien n’est à l’ordre du jour, si ce n’est déambuler dans les rues et laisser carte blanche au destin (ou au hasard). À mon sens, ne sont nécessaires qu’un peu de prudence (toujours avoir un chargeur sur soi, prévoir à l’avance les moyens de rentrer au logement, ne pas trop boire tant que nos points de repère ne sont pas déterminés, etc), de réalisme (le séjour sera probablement parsemé d’imprévus, et c’est ce qui fait l’unicité de chaque voyage) et de pragmatisme (nous seuls connaissons nos limites). 

« Voyager seul.e, c’est découvrir, apprendre à passer du temps avec soi-même, à reconstruire un peu d’une nouvelle vie dans un pays que l’on ne connaît pas. Apprendre à s’ouvrir aux autres et se rendre compte à quel point le monde est grand, et que l’on est parfois trop centré sur notre petite bulle routinière dans la réalité ». Clara, France

Il est aussi toujours bon de prévoir avec nous-même l’ambiance que l’on souhaite donner à ce voyage, comme en listant nos impératifs sur un bout de papier. Toutefois, un voyage seul peut revêtir de multiples facettes, et pour vivre la chose sereinement, il faut être prêt.e à toutes les accueillir. De ma propre expérience, j’ai pu comprendre que chaque évènement, aussi incompréhensible soit-il sur l’instant, portera sens un peu plus tard. Un voyage seul n’est définitivement pas un fleuve tranquille : il sera fait de rebondissements, d’inattendus, parfois peut-être de déceptions momentanées, mais tout s’explique au fil du séjour. Ainsi, voyager seul.e peut aussi révéler son nombre de défis, tant extérieurs qu’intérieurs :

« C’est apaisant, mais ça peut aussi représenter un défi. C’est un moment d’introspection qui manque souvent dans notre vie quotidienne. Ainsi, cela nous donne parfois des leçons difficiles à gérer, parce qu’en général, on les enterre dans notre vie quotidienne bien occupée. Mais cela peut être vraiment instructif, et nous aider à aller de l’avant pour faire face à ces leçons de vie. Parfois encore, on apprend tout simplement des choses amusantes, comme découvrir qu’on adore vraiment faire une nouvelle activité ». Elena, Allemagne

« La découverte de soi, c’est enlever des couches et se rendre compte de tout ce qui était caché en nous, mais aussi découvrir notre potentiel et la personne que l’on peut être. Les voyages en solitaire sont souvent associés à apprécier sa propre solitude : je suis une personne de nature très solitaire, mais le fait d’être seul à l’étranger est tout à fait différent : à l’étranger, nous ne disposons pas de repères propres, et nous nous obligeons à nous confronter au monde, nous l’approprier, et créer notre propre réalité » Chloé, France

Le logement est fondamentalement déterminant dans l’atmosphère de notre séjour. À mon sens (chaque vision de solo-traveller est unique), les auberges de jeunesse demeurent le choix le plus avantageux financièrement, mais aussi  le meilleur point de rencontre si l’on part seul.e. Aussi, il est nécessaire de minutieusement rechercher celle qui correspond le mieux à nos attentes personnelles. À nous de lister ce qui compte le plus à nos yeux (proximité, propreté, sécurité, activités, ambiance, etc), puis, passer au peigne fin les commentaires les concernant : véritables témoignages de souvenirs individuels, ils transmettent, en un éclair, l’esprit de l’auberge. 

« Une auberge de jeunesse, c’est littéralement l’endroit idéal lorsque l’on voyage seul, car tout le monde est ouvert d’esprit. C’est tellement facile de rencontrer d’autres voyageurs, sûrement car c’est vraiment l’endroit typique où tous les solo travellers vont, et ce genre de personne est toujours à la recherche de bonne compagnie. Les auberges organisent parfois des activités, et c’est un moyen extraordinairement simple de rencontrer d’autres personnes » Julie, Allemagne

« Les auberges de jeunesse sont vraiment les meilleures expériences. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c’est toujours à cet endroit que se trouvent les personnes les plus intéressantes (et plus on est sociable, mieux c’est) » Jeanne, France

« Ton séjour peut dépendre de ton auberge, ainsi c’est tellement important d’en choisir une qui correspond à tes ondes et tes propres besoins ! S’il arrive que l’on se sente seul, voyager en solitaire c’est avant tout palpitant, libérateur et ça renforce pleinement la confiance en soi » Lauren, États-Unis

« Voyager en solo, c’est une toute autre expérience que des vacances entre amis ou en famille. Aucune expérience ne pourrait vous permettre d’aussi bien apprendre à vous connaître. Cela ressemble parfois à une totale rupture avec la “réalité”, parce que tout est étranger. Ainsi, vous pouvez soit être 100% vous-même (personne ne vous connaît mieux que vous-même, et personne ne s’en soucie) soit vous pouvez vous inventer une toute nouvelle personnalité et expérimentez une nouvelle version de vous-même. C’est l’occasion idéale de prendre du temps pour soi, car vous pouvez vraiment décider ce que vous ne voulez pas faire, sans être responsable de quelqu’un d’autre » Julie, Allemagne

« Voyager seul fut la meilleure décision que j’ai pu prendre dans ma vie. C’est un exemple parfait de l’expression “sortir de sa zone de confort”, ce que je conseille à tout le monde d’expérimenter, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie, en ce que ça nous aide à grandir et être indépendant, mais aussi à être plus ouvert d’esprit, accepter plus, et se sentir à sa place. » Samer, Liban

Pour finir, mon unique conseil serait : écoutez votre coeur, et osez accomplir cette idée folle qu’est celle de partir seul.e. Croyez-moi, on ne regrette que très rarement, dans une vie, d’être parti à l’aventure.

 

RECOMMENDATIONS : 

Pour les transports de tout type : l’application KelBillet ou, pour l’avion, Kayak

Pour organiser son voyage et savoir quoi visiter : le site Génération Voyage (notamment les onglets « les incontournables » à visiter, dans chaque ville et pays possible)

Pour trouver la meilleure auberge / logement : HostelWorld.com ou Booking.com

Pour avoir un avant goût de ce que représente le solo traveling et des mini guides concernant des centaines d’endroits, partout dans le monde, suivre sur instagram @SheTravelledTheWorld ou regarder son blog shetravelledtheworld.com

Pour réserver des excursions à la journée : getyourguide.com ou viator.com

Pour réserver des billets pour les visites emblématiques de monuments, les sites de tourisme officiels de la ville seront vos plus fidèles amis 🙂

 

Note quant aux témoignages : les propos ont germé à la suite d’un sondage sur instagram, lorsque j’ai fait appel aux solo travellers que j’ai été amené à rencontrer durant mes voyages. Les questions étaient : « what’s it like to travel solo ? » et « what’s it like to be in a hostel ? ». 



Sources :
Partager cette publication :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp